• Fourre-tout généalogique

  • ISOGAMIE = Lors d'un mariage, choix d'un conjoint de même niveau social

    ENDOGAMIE = mariage entre deux personnes originaires du même lieu

    EXOGAMIE : union entre deux individus originaires de lieux différents


    votre commentaire
  • Le degré de parenté représente le nombre de générations existant entre un individu et les membres de sa famille. Pour calculer le nombre de degrés, il suffit de calculer le nombre d'intermédiaires existant entre le défunt et son parent, et d'y ajouter le nombre 1.


    votre commentaire
  • Comment classer ses ancêtres quaand on se retrouve avec une dizaine puis une centaine puis des centaines d'ancêtres?

    Il faut les numéroter d'une façon ou d'une autre. Il existe pour cela plusieurs méthode.

    Michel Eyzinger a mis au point en 1590 une nimérotation ascendante reprise par Jérôme de Sosa en 1676 puis par Kerule von Stradonitz au XIXe siècle et qui s'appelle aujourd'hui la numérotation Sosa - Stradonitz.

    Le principe :

    • Chaque ancêtre a un numéro invariable
    • La numérotation part de la personne dont on fait l'ascendance, c'est le de-cujus qui porte le numéro 1
    • Son père porte le numéro 2 et sa mère le numéro 3
    • Le numéro 4 est son grand-père paternel, le numéro 5 sa grand-mère paternelle, le numéro 6 son grand-père maternel et le numéro 7 sa grand-mère maternelle.
    • Et ainsi de suite ...
    • Un chiffre pair désigne toujours un homme, un chiffre impair une femme sauf bien sûr le numéro 1 qui est un homme ou une femme
    • Le numéro d'un père est le double de celui de son enfant
    • Le numéro d'une femme est celui de son mari plus 1
    • Le numéro d'une mère est le double de celui de son enfant plus un

    Dans mon cas, mes enfants sont les de cujus et portent le n°1

    Leur père a le n°2 et moi, leur mère, le n°3. Mon père sera le n°6 et ma mère le n°7 et ainsi de suite.

     

    Attention : un ancêtre peut avoir plusieurs n° sosa s'il s'agit d'un implexe.

     

     


    votre commentaire
  •  

    • Une génération correspond à 2 ancêtres(parents) soit 2puissance 1
    • deux générations correspondent à 4 ancêtres (grands parents) soit 2 puissance 2
    • trois générations correspondent à 8 ancêtres soit 2 puissances 3
    • ...
    • n générations correspondent à 2puissance n

    Il y a 800 ans, nous étions au temps de St Louis. Si l'on considère qu'il y a à peu près 4 générations par siècle cela donne 32 générations qui se sont succédées de St Louis à nos jours.

    Donc le nombre théorique de nos ancêtres depuis cette époque serait de 2 puissance 32 soit près de 4 milliards d'individus !!

    C'est tout simplement impossible.

    En réalité, les mariages consanguins réduisent considérablement le nombre de nos aïeux réels. Ces unions entre parents sont nombreuses dans toutes les généalogies. On appelle cela des implexes : le même ancêtre va ainsi revenir plusieurs fois, souvent à des générations différentes. Cela réduit d'autant le nombre de branches d'un arbre généalogique.

    Ainsi si un individu a pour parents deux cousins germains, il n'a que six arrières grands parents au lieu de huit puisque deux de ses arrière grands parents sont deux fois arrière grands parents de la même personne : ils sont dits implexes.

    Un exemple célèbre : Saint Louis descend 500 fois de Charlemagne dont il n'est pourtant séparé que par 12 générations !

     


    votre commentaire
  • 7bre = septembre

    8bre = octobre

    9bre = novembre

    10bre ou xbre = décembre


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique