• H comme HABITANTS de Frouzins

    Frouzins est un petit village de Haute Garonne, proche de Toulouse, qui en 1895 avait 549 habitants. D’après l’instituteur de l’époque la population est en baisse car « la classe laborieuse déserte la campagne pour se fixer dans les grands centres comme Toulouse où elle croit vivre plus à l’aise ». Il y a tout de même 163 feux et douze hameaux habités (centre du village, Cassagneau, Lègue, Laprade, Montbel, Sauveur, Le Ferraté, Lamartine, Paucheville, Lavache, Mailhaux, le château)

    Toute la population est catholique nous dit il.

    En 1911, la population décline toujours puisque nous en sommes à 421 personnes se décomposant de la sorte :

    156 habitants ont déclaré une profession

    • 9 femmes (tailleuse, laitière, couturière, institutrice libre, lingère, chemisière)
    • 112 hommes ont une activité agricole
      • 46 propriétaires exploitants + 4 propriétaires non exploitants dont une personne exerçant la profession de vétérinaire
        • Quelques bourgeois de village qui font travailler leurs biens par un métayer ou un maître valet
      • 1 régisseur
      • 4 métayers
      • 21 maîtres valets
      • 35 cultivateurs
      • 1 propriétaire jardinier
    • 20 artisans (forgerons, meuniers, charpentier, charron, roulier, tonnelier, vigneron, laitier, terrassier, coiffeur, chaisier, boulanger, …)
    • 7 commerçants (épiciers, courtier en vin, limonadier, négociant en fourrage, coquetier, …)
    • 3 cantonniers (préposés à l’entretien du canal de St Martory et de la voierie communale)
    • 1 instituteur
    • 1 receveur buraliste
    • 1 garde champêtre,
    • 2 domestiques (cocher, cuisinière)

     

    Les Frouzinois avaient un divertissement de prédilection : le chant.

    De 1852 à 1870 existait à Frouzins un orphéon , une sorte de chorale masculine regroupant des chanteurs issus des classes moyennes et populaires.

    Mais « l’orgueil des orphéonistes devait blesser l’intelligent et infatigable directeur au point de lui faire chercher et aimer une retraite anticipée ».

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :