• I comme INDIGENT

    L’idée est ici de compléter l’article (ici, ,) que j’avais rédigé sur cette thématique par ce que j’ai trouvé dans les archives municipales de Frouzins. Je n’ai pas tout dépouillé mais voici quelques informations, en vrac, que j’ai trouvées.

    En 1917 Jean Bruzaut et Jean Gaspard bénéficieront de l’assistance aux vieillards car « ils ont un âge très avancé et en ces temps de vie chère, n’ont pas les ressources suffisantes pour faire face aux exigences de la vie »

    En 1897 : 47 personnes bénéficient de l’assistance médicale gratuite  + deux nouvelles personnes : les époux Rey

    Février 1899 : « Monsieur le Maire soumet au Conseil la liste des jeunes gens ne paraissant point passible de la taxe militaire pour cause d’indigence et comprenant deux jeunes gens : Gilabert François et Lacoste Célestin. Le Conseil reconnaissant que les familles des deux jeunes gens sont tout à fait indigentes est d’avis de les exempter de la taxe militaire. »

    En 1901, 19 personnes bénéficient du secours médical

    15/10/1903 : « Monsieur le Maire expose qu’une nommée Dufaut Caroline épouse de Gaston Paul, cultivateur à Frouzins, actuellement sans ouvrage et dépourvu de ressources s’est accouchée le 10 octobre courant d’un enfant de sexe féminin qu’elle allaite actuellement et que ce jeune ménage ne peut que péniblement faire face à son entretien. Cette famille se trouvant dans l’impossibilité absolue de s’acquitter des honoraires de la sage femme de Seysses qui a procédé à l’accouchement de l’épouse Gaston, le conseil admet cette dernière à l’assistance médicale gratuite et décide de faire acquitter les honoraires qui s’élèvent à20 francs sur les fonds départementaux de l’assistance médicale ».

    I comme INDIGENT

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :