• Journal d'un curé de campagne au 17ème siècle - 1

     

     

     Journal d'un curé de campagne au 17ème siècle - 1

    Rumegies est un village aujourd’hui de 1 187 habitants qui appartient au canton de Saint-Amand et à l'arrondissement de Valenciennes. Il se situe précisément à 8km de St Amand dans le Tournaisis.

     

    Journal d'un curé de campagne au 17ème siècle - 1

    Au XVIIème siècle siècle, cette localité faisait partie de la seigneurie de Saint-Amand, qui regroupait le bourg abbatial et 9 villages des environs : Lecelles, Nivelles, Rosult, Rumegies, Saméon, Sars et Rosières, Thun, Bléharies et Maulde.

     

    Journal d'un curé de campagne au 17ème siècle - 1

     

    Population : En 1673 à l’issue d’un dénombrement à but fiscal, on sait que le village compte 754 habitants

    En comparaison, St Amand à cette époque compte 3 010 habitants.

     

    Quid des autres villages ?

    Lecelles = 346 habitants

    Nivelles = 415 habitants

    Rosult = 327 habitants

    Saméon = 554 habitants

    Sars-et-Rosières =240 habitants

    Thun = 102 habitants

    Bléharies = 189 pour la Terre de Saint-Amand et 313 pour tout le village

    Maulde 74 pour la Terre de Saint-Amand et 361 pour tout le village

     

    La seigneurie dans son ensemble aurait donc compté 6 011 habitants

     

    Rumegies est donc un gros village à l’époque.

     

    Historiquement la seigneurie de St Amand était terre française jusqu’en 1521 puis devint un temps espagnole pour revenir définitivement à la France en 1668.

    En 1713 lors du traité d’Utrecht, Louis XIV dut abandonner Tournai et le Tournaisis à l’exception de St Amand et de ses dépendances dont Rumegies.

    Journal d'un curé de campagne au 17ème siècle - 1

     

    Composition de la population de Rumegies en 1673

    25 familles de censiers et laboureurs

    15 familles de ménagers

    35 familles de manouvriers

    4 familles de bergers

    3 familles de charretiers

    2 familles de maréchaux

    32 familles de fileurs et fileuses dont un fileur de sayette (il préparait le fil pour la fabrication de la sayette, une étoffe grossière)

    17 familles qui sont qualifiées de pauvres ou mendiants

     

    Alexandre Dubois, curé de Rumegies de 1686 à 1739, avait 31ans lors de sa prise de fonction ; il mourut à 84 ans.

    Avant lui il y eut :

    François Lefebvre = 1613-1634

    Gilles Waterloop = 1634-1659

    Antoine le Grand = 1659-1686

     

    Les annotations que le curé Dubois fait dans les registres paroissiaux indiquent qu’il est au courant de ce qui se passe en France et en Europe : il a connaissance de la déclaration de guerre de Louis XIV contre l’Espagne en 1690, déclaration qu’il cite in extenso, il suit les mouvements des armées en Europe, il énumère les ordonnances fiscales ainsi que les bulles et autres condamnations papales, a vent des ragots circulant dans les diverses capitales … Bref l’information circule, pas forcément rapidement mais elle circule, même jusqu’à un petit village perdu au fin fond du Tournaisis.

     

    Que sait on d'autres sur Rumegies?

    En 1673, le mayeur de Rumegies est un nommé Pierre du Gaucquier, en fonction au moins depuis 1666. Sa carrière est mouvementée car en 1666 il tua son beau frère, Nicolas Simon, lors d’une dispute.  Il fut banni mais obtint en 1667 le droit de résider pendant 6 mois en terre contentieuse (partie de la seigneurie de St Amand située sur la rive droite de la Scarpe : l’abbé y avait le privilège d’y accueillir les bannis à charge pour ceux-ci de obtenir une lettre de rémission du roi)

    Journal d'un curé de campagne au 17ème siècle - 1

    Abbaye de St Amand au 17ème siècle

    Hubert Couteau le remplaça mais avait très mauvaise réputation, "était enclin à la chicane, ne cultivait pas un cent de terre"  (un cent = 7ares 62 à St Amand)

    En 1673 Pierre du Gaucquier reprend sa charge jusqu’en 1686, année de son décès.

    Son successeur Arnoul Demory exercera sa charge pendant 32 ans ; l’un de ses fils Pierre sera assassiné au cours d’une rixe par son meilleur ami en 1696 (voir plus loin la description qu'en fait le curé Dubois).

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :