• Latrines scolaires

    En lisant le livre de Roger Henri Guerrand, "Les lieux - histoire des commodités", j'ai appris pourquoi les toilettes des écoles et même au collège d'ailleurs avaient des portes ouvertes en haut et en bas ; c'est assez édifiant.

    En fait les latrines avaient mauvaises réputations car les élèves croyant échapper à la surveillance des maîtres, s'abandonnaient dans ces lieux à des habitudes que la morale et l'hygiène réprouvent, aux dires des têtes bien pensantes de l'époque. Nous sommes en plein dans la période pudibonde à l'extrême dont l'objectif principal est de lutter contre les pratiques masturbatoires en tout genre.

    L'idée donc de ces portes coupées en haut et en bas était de pouvoir voir la tête et les pieds de l'enfant pour le surveiller et lui faire comprendre que des pratiques "honteuses" seraient de suite visibles par le surveillant.

    D'un autre côté il fallait du courage pour y rester ne serait ce qu'une minute tellement les wc des écoles étaient repoussantes. En 1867 le rapport du Dr Vernois qui a visité la presque totalité des lycées de France soit 77, concluait que dans 54 établissements les lieux d'aisance exhalaient des odeurs infectes.

    En 1864 un rapport présenté par la Commission des logements insalubres au préfet de la Seine sur l'état des établissements scolaires libres et communaux précise que sur 1403 écoles visitées, 855,  soit 62% laissaient à désirer quant à l'hygiène. Dans certains externats privés, il n'y avait même pas de lieu d'aisance. Dans d'autres un sceau hygiénique en tenait lieu, souvent commun avec les locataires de la maison abritant l'école.

    Le nombre de cabinets par rapport à celui des élèves est un problème aussi que le ministère de l'Instruction publique résoudra en 1882 : "toute école devra être munie de privés à raison de 2 cabinets par classe dans les écoles de garçons et de 3 dans les école de filles. Un cabinet sera réservé pour les maîtres."

     

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :