• le filtier

     

    Le filtier est celui ou celle qui fabrique et retord le fil de lin (dans une filterie : le lieu)

     

    Précisions sur l'activité liée au coton

    La retorderie, spécialité lilloise, consiste en la production d’un fil solide par l’assemblage de plusieurs fils simples. La résistance de la fibre de lin n’a permis la mécanisation de son traitement que tardivement.

    Le fil simple ou « filé » constitue la matière de base, acheté le plus souvent en filature. Il subit différents traitements : retordage de plusieurs filés (souvent 3), teinture, apprêtage (pour rendre le fil lisse et glissant). Il en existe plusieurs grosseurs.

    Les filtiers de Lille utilisent au XIXe siècle la méthode du moulin à retordre, mû par la force manuelle.

    Lille est la seule commune de l’arrondissement où l’on retord le fil de gros. On compte 400 moulins, 2000 ouvriers en 1800. On y traite le travail des fileuses de l’arrondissement et au-delà. Lille retord aussi le fil tiré du lin de fin ou « fil de mulquinerie », qui provient de l’arrondissement de Douai, et qui est utilisé pour les ouvrages délicats et les dentelles.

    source : http://www.bm-lille.fr/wp-content/uploads/2015/03/gvisite2__3_-1.pdf

     .

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :