• La religion au XVII ème siècle

    L'église et son cimetierre sont au centre du village.

    On y trouve de temps en temps des troupeaux qui y paissent; des manifestations peuvent y avoir lieu (marchés, foires ...)

    Ce n'est qu'au XVIIème siècle que des murs y sont construits et que des édits vont interdire toute activité.

     

    A partir de 1760, la présence des cimetieres dans les villes est contestée. et en 1776 une décision royale impose l'implantation des cimetières en dehors de l'agglomération et interdit les sépultures dans les églises sauf pour quelques privilégiés.

     

    Le catéchisme se généralise à partir de 1670 (pour contrer notamment les idées protestantes). La multiplication des écoles paroissiales où l'on apprend à lire, écrire et compter favorise la christianisation même si bcp de enfants issus des milieus défavorisés ne fréquentent pas ces écoles.

     

    C'est à cette époque que l'église pose un discours moralisateur et culpabilise la sexualité et tout ce qui touche au corps.

     

    Les paroissiens doivent participer à la vie religieuse imposée par l'Eglise sous peine d'être excommuniés :

    - la messe : ne pas y assister est un pêché mortel; la messe est dite en latin; le curé peut autoriser une seule personne de la famille à y assister (les autres membres s'occupant des bêtes par ex)

    - le carême : 40 j de réflexion , receuillement, privation(absence de viande, d'oeufs, pas de mariage ni de relations conjugales) en souvenir du jeune de Jésus dans le désert avant son entrée dans la vie publique

    - période de l'avent qui précède Noël : abstinence lundi, mercredi et vendredi

     

    le baptême : essentiel car sinon l'enfant erre dans les limbes; permet d'effacer le péché originel et l'impureté lié à laccouchement

     

    rites de relavailles : les femmes sonr réputées impures aprs l'accouchement et doivent garder le lit 40j puis sze rendre sur le parvis de l'église avec une matrone pour être bénie par le preêtre et pouvoir ensuite entrer dans l'eglise

      

    mariage : les parents au 4ème degré canonique ne peuvent se marier (sauf dispense); les célébrations ne peuvent avoir lieu pdt le carème, la pentecôte, la toussaint, l'avent:; le vendredi est évité ainsi que le  dimanche

     

    les personnes mortes après avoir refusés les saints sacrements, les suicidés les non catholiues seront entreeés à l'écart du cimetierre

     

    la chasse aux sorcières : de 1580 à 1682; chasse aux sorci-=ères 4 à 5000 personnes mourront sur le bucher

     

    L'époque est très superstitieuse (le mariage le jeudi peut entrainer un marié cocu, les catstatophes naturelles sont des punitions divines, période des 12 jours la buche doit bruler 3 ou 9 j pour assurer de la chance à la masionnée et les cendres serviront à faire des relèdes, purifier l'eau du puit ...

    l'église condamne ces superstitions et réglementte les fêtes et les processions

     

    Au XVIII les comportements changent : controle des naissance dans les milieux aritocrates et bourgesois puis en milieu urbain

    Les enfants illégitimes augmentent (plus d'abandons et plus de conceptions prénuptiales);le nbre de demandes de prières pour le salut de l'âme baissent.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :