• T comme A TABLE

    Maman est née en 1945 à Lille ; elle me racontait que chez elle on ne mangeait pas de beefsteak, c’était trop cher. Ils mangeaient plutôt du rôti de porc, du poulet, de la poule au riz, du bouillon de poule.

    Le vendredi, c’était du poisson qui à l’époque était enveloppé dans du papier journal.

    Les frites étaient mangées avec de la graisse de cheval.

    Les jours de fête : waterzoi et carbonade.

    Au petit déjeuner, maman prenait des tartines beurrées et du café (à n’importe quel âge) puis le Banania est arrivé !

    Dans le café on mettait des grains de chicorée.

    Ses parents mettaient quelquefois dans le café du genièvre, cela donnait la fameuse bistouille, la boisson de l’ouvrier.

    Le père de maman mangeait le matin, le midi et le soir de la soupe avec de temps en temps du vieux Lille (fromage type maroilles macéré 3 mois en saumure – ça sentait très fort).

    Le grand père de maman mettait de la bière dans la soupe.

    On ne buvait pas beaucoup d’eau ; c’était plutôt de la bière.

    Quant à moi je me souviens de mes grands-parents paternels qui trempaient dans leur café du matin, des tartines de fromage !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :