•  

    Dominique est né le 26 novembre 1896 à Frouzins. Il est le cousin de Charles Bertrand Bergougnan.

    Son père s'appelle Lucien Jean Marie Biassou et sa mère Anna Dejean.

    Il a les cheveux châtain et les yeux gris bleu et mesure 1.59m. Il sait lire et écrire.

    Il a 19 ans quand il est mobilisé le 20 mai 1915 et affecté au 134è RI. Il souffre d'une surdité incurable auditionnelle à droite et d'une surdité à 95% à gauche. Il sera réformé le 3 juillet 1915.

    Il était cultivateur

    Il épousera Jeanne Marie Antoinette Escale le 25 juin 1932 à Rieumes.

    Il est mort à Rieumes le 31 janvier 1980.

     

    Dominique Raymond BIASSOU


    votre commentaire
  •  

    Augustin est né 25 septembre 1896 à Frouzins. Il est le frère de Jean Marie.

    Son père s'appelle Paulin Onésime Castaing, cultivateur, né vers 1862. Sa mère est Maria Soucasse née vers 1869.

     

    Cheveux et yeux châtains, il mesure 1.70m, sait lire, écrire et compter

    Il vit à Cugnaux en 1916 et est cultivateur.

     

    Il a 19 ans quand il contracte volontairement un engagement militaire de 4 ans à la mairie de Toulouse. Il est affecté au 23è régiment d'artillerie (RA) puis au 57è RA en 1916, au 23è RA en 1917 et au 175è en 1918.

     

    Citation à l'ordre de la 38ème brigade le 6 mai 1917 : "brigadier le plus courageux et plein d'allant, a pris part à toutes les attaques, et s'y est toujours fait remarquer par son entrain et sa bravoure, s'est particulièrement distingué comme brigadier téléphoniste pendant l'attaque du 16 avril où il a assuré le bon fonctionnement des lignes téléphoniques les réparant sous les tirs les plus violents de l'ennemi".

    Il reçoit la croix de guerre, étoile de bronze ainsi que la médaille militaire.

     

    Il est maréchal des logis en 1918

    Il se réengagera dans l'armée jusqu'à priori la fin des années 30

    Il sera nommé sous lieutenant en 1932 et lieutenant en 1933

     

    le 27 août 1919 il habite 1 avenue de Lombez à Toulouse chez Mr de Fouclard

     

    Il mourra à Toulouse le 28 février 1973.

     

    Augustin Castaing

    Augustin Castaing

    Augustin Castaing

     


    votre commentaire
  •  

    Jean Marie est né le 5 février 1894 à Frouzins.

    Son père est Paulin Onésime et sa mère est Maria Soucasse.

    Il a les cheveux châtain cendré et les yeux orangé vert; il mesure 1.66m, sait lire écrire et compter.

     

    En 1914 il vit à Fonsorbes.

    Il est le frère d'Augustin.

    Il est cultivateur

     

    Il a 20 ans quand il est mobilisé le 5 septembre 1914 et affecté au 3è régiment d'artillerie coloniale; il sera affecté ensuite au 22è régiment d'artillerie coloniale.

     

    Il meurt le 28 février 1915 à Beauséjour dans la Marne

     

    Il avait 21 ans

     

    Son nom ne figure pas sur le monument aux morts deFrouzins

     

    Un premier secours de 150 francs est envoyé à sa mère, veuve, avec un autre fils à la guerre.

     

    Jean Marie Castaing

     

    Jean Marie Castaing

    Jean Marie Castaing

    La ferme de Beauséjour avant la guerre

     

    Jean Marie Castaing

    Le ravin et la ferme de Beauséjour

     

    Jean Marie Castaing

    Les ruines de la ferme de Beauséjour

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Michel est né à Frouzins le 17 janvier 1890.

    Ses cheveux sont châtain foncé, ses yeux marron jaune, il mesure 1.60m, a une bouche petite et une petite cicatrice au dessus du sourcil droit. Michel sait lire, écrire et compter.

    Il est cultivateur

    Son père s'appelle Eugène, propriétaire né vers 1862 et sa mère Marie Saurine née vers 1865.

    Il a 24 ans quand ils est incorporé le 6 août 1914 au 80ème RI. Il sera démobilisé le 11 novembre 1918.

    Il été cité à l'ordre du régiment : "a fait preuve de courage et d'un très grand dévouement en allant sur la ligne de feu rechercher les blessés et en aidant son chef de service à sauver les blessés du poste de secours incendié par un obus". Il recevra la croix de guerre, 1 étoile de bronze.

    Il est blessé à la cuisse droite par une balle le 11 mai 1918 au Mont Kemmel en Belgique lors de la 3ème bataille des Flandres.

    Le 1er octobre 1918, il souffre d'une bronchite et de congestion

    En 1920 il habite Narbonne; le 10 octobre 1928 il loge  rue des 3 cocus à Toulouse, en 1932 chemin des Griffoulet à Toulouse en en 1933 chemin Bousquet quartier Croix Daurade à Toulouse.

    Il se mariera le 13 février 1928 à Toulouse avec Françoise Dejean puis le 11 avril 1932 à Toulouse avec Jeanne Rech

     

    MIchel Marcelin CATALA

    MIchel Marcelin CATALA

    MIchel Marcelin CATALA


    votre commentaire
  •  

    Jean est né le 14 août 1873 à Frouzins. En 1893 il réside à Muret.

    Il est châtain, mesure 1.64m et sait lire, écrire et compter.

    Jean est vannier en 1893.

    Son père Jean est né le 18 octobre 1839 à Frouzins et est perruquier et à certains moments brassier; sa mère, Françoise Jeanne Jambert est née à Frouzins en mai 1842.

    Il a été condamné le 15 décembre 1896 pour refus d'obéissance à 1 an d'emprisonnement et fut gracié en 1897.

    Il est deuxième canonnier conducteur en 1894

    Il fera la campagne d'Afrique du 21 novembre 1894 au 14 décembre 1896.

    Le 17 février 1900 Jean épouse à Muret Marie Jeanne Alibert née à Bérat

    Il est mobilisé le 3 août 1914, à 41 ans, et est affecté au 133ème RIT.

    Jean est déclaré en sursis du 1er avril 2017 au 31 mars 1919 et sera démobilisé le 23 septembre 1919.

     

    Jean CATHALA

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique